En marge du réaménagement et alignement des troupes pour les élections prévues en 2023, le parti au pouvoir et le Chef de l’Etat ne peuvent plus compter sur leurs allies d’hier. Beaucoup des fusions et allégeances ont été vécus comme les dissidences aussi.

Face à cela, tout politicien aguerris sait qu’ignorer l’impact de la géopolitique en République Démocratique du Congo équivaudrai à un suicide politique. Ce cas n’est aucunement différent pour le Président de la république et son parti.

Les alliés swahiliphones

Ayant déjà conquis un allié de taille en la personne de l’actuel président de la chambre haute du parlement congolais Modeste Bahati Lukwebo pour la zone swahiliphone du grand Kivu (2 Kivu et Maniema), L’héritage Kyungu wa Kumwanza, l’ambassadeur Danny Banza et probablement Pasteur Mulunda Ngoy ancien président de la CENI Felix Antoine Tshisekedi couvre la zone swahiliphone du grand Katanga.

Le Casse-tête présidentiel  

Avec son Arch rival Martin Fayulu Madidi dans le sud-ouest d’un côté et son pas très loyal allié, Jean Pierre Bemba Gombo couvrant la principale région lingalaphone de l’Equateur, le président devra chercher à anéantir le plus faible des deux. Bien que vaste en superficie, la densité de la population est faible en Equateur mais pas négligeable. Felix Antoine Tshisekedi aura alors à choisir quiconque sera à mesure de consolider des votes pour son compte.

GLM serait la solution

Le chef de l’Etat n’est pas allé chercher très loin. Son choix s’est posé sur un jeune avocat et philanthrope avérée de 38 ans connu sous les initiales GLM. Cet ex proche collaborateur du président honoraire Joseph Kabila Kabange n’est autre que Guy Luando Mboyo patron de la Fondation WIDAL et actuel ministre d’Etat en charge de l’amenagement du territoire et habitat.

Guy Luando Mboyo patron du cabinet d’avocats GLM & Associates et sénateur ne s’est pas arrêté à faire la politique à la Kinoise. Il s’est impliqué au développement de sa région a travers sa fondation. Dans ses œuvres philanthropiques nous enregistrons la construction d’hôpitaux, d’écoles et des bourses d’études parmi tant d’autres.

Toutes les indications mènent à croire que c’est la seule personne capable de faire face a JP Bemba et probablement le battre en Equateur. Ses œuvres ne passant pas inaperçues, Guy Luando s’est amouraché au président de la république et lui a même offert une randonnée sur le majestueux fleuve Congo a bord de son navire luxueux du port de Kinshasa aux périphéries de la ville.

Guy Luando devient récipiendaire chroniques des prix et mérites de plusieurs associations culturelles comme professionnelle. Il vient d’être décerné le mérite d’Ambassadeur universelle de la paix par une organisation locale. Il commande du respect face a ses collègues parlementaires qui ne tarde à l’accompagner dans ses forées dans la région de l’Equateur.

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.