Fifi Masuka/droits tiers

Les communicateurs du Pprd et proches alliés du gouverneur déchu Richard Muyej Mangez Mans vivent dans la frayeur. S’il faut s’en tenir à la bastonnade du communicateur Jean Katunga, l’arrestation d’Alain Tshikwang communicateur et 2ème suppléant de Richard Muyej et le lynchage de Loppers Mbwambu ce lundi 1er novembre 2021 ; être membre du Pprd ou collaborateur de Richard Muyej figurerait facilement dans l’émission de télévision « 100 manières pour mourir ».

Embuscade matinale

Alors qu’il déposait son enfant a l’école tôt ce matin, Alain Tshikwang s’est vu interpellé par des hommes en tenue civile qui s’identifient comme étant agent de renseignement. Ils l’ont emmené avec eux sans protocole ni explication. La raison officielle de son arrestation n’a pas encore été divulguée. Hapamedia a appris des sources proches du dossier que Alain Tshikwang a été interpellé suite aux injures et critiques a la personne du chef de l’Etat et du gouverneur intérimaire via un compte Facebook lui attribué

Lynchage de Mbwambu

Au courant de cette même journée, un autre critique du gouvernement Masuka et communicateur de l’ex-parti au pouvoir, Loppers Mbwambu s’est vu assailli par une foule se réclamant pro Masuka. La foule a sérieusement endommagé le véhicule de Loppers jusqu’à ce que les éléments de la Police Nationale Congolaise interviennent. D’apres les propos des témoins oculaires, Loppers est accuse de propager des mensonges a propos du gouvernement Fifi Masuka Saini.

Ce climat de peur n’est pas confiné au Lualaba car l’activiste de droits de l’homme et président de l’Asadho, Jean Claude Katende s’est prononcé contre cette intolérance qui croit du jour au jour.

Jerry Nguwa

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.