Mukela et Kyabula/droits tiers

Depuis l’avènement de l’adjectif « communicateur » dans le jargon politique congolais, il est presqu’impossible de passer un jour sans dénicher les flagorneries a tout bord sur presque toutes les plateformes médiatiques. Cette occupation rémunératrice fini par emmener certains « communicateurs » en prison au nom de vouloir se faire remarquer par leurs « bienfaiteurs »

Hier dans la soirée, Enock Mukela, jeune activiste de l’ancien parti au pouvoir le Pprd et « communicateur » du gouverneur de province Jacque Kyabula Katwe a passé la nuit dans la cellule du parquet général de Lubumbashi en attente d’être auditionné par le procureur général.

Les griefs retenus 

D’après nos collègues de la Dépêche, plusieurs griefs sont retenus contre Enock Mukela notamment injures publiques et diffamation a l’égard de quelques personnalités qui ombragent ou sont critiques du gouverneur du Haut – Katanga Jacques Kyabula Katwe.

Selon toujours la Dépêche, dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, le « communicateur » serait en train d’insinuer que le Gouverneur ad interim du Lualaba Madame Fifi Masuka Saini aurait corrompu des personnalités proches du président de la république pour sa grimpette. Enock Mukela aurait fait usage d’épithètes injurieuses vis-à-vis le député national Nanou Memba pour avoir interpellé le gouverneur suite a l’abandon des travaux routiers dans sa circonscription électorale de Kipushi parmi tant d’autres.

Enock Mukela serait l’homme à se salir les mains dans l’entourage du gouverneur. Il ne ménage pas ses habiletés oratoires quand il s’agit de répondre aux critiques du Gouverneur Jacques Kyabula Katwe.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.