Les forces négatives se comptent par dizaine si pas centaines en république démocratique du Congo. Bien que toutes disent revendiquer l’indépendance et la souveraineté du peuple congolais, la majorité se distingue par la quête des fortunes individuelles en basant leurs opérations dans des mines d’or, cassitérites, coltan etc…

Néanmoins, depuis l’instauration de l’Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri, les attaques devenues fréquentes des forces négatives connues vulgairement comme groupes Mai-Mai inquiètent les populations des régions affectées. Elles constatent une certaine péculiarité destructives des biens immobiliers de l’Etat dans l’après-bataille.  

Hapamedia constate qu’en ITURI les groupes armés s’en prennent aux Fardc et aux bâtiments publics. Par exemple, le mardi 09 novembre à 1 heure du matin, les Maï-maï ont attaqué l’armée régulière dans la ville de BUTEMBO. Apres quelques heures de combat la maison communale de BULENGERA a été littéralement détruite parmi d’autres dégâts importants. Les CODECO en Ituri et les CHINI YA KILIMA au Nord-Kivu font la même chose.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.