Colonel Donat/Hapamedia

D’après les récits de témoins oculaires, la scène ressemblait tantôt à une reconstitution cinématographique de l’époque coloniale et tantôt a un rassemblement politique du parti au pouvoir. Il en va du pouvoir que les officiers militaires exsudent durant cette période de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri.

La société civile du Nord-Kivu noyau de Lubero est montée au créneau au courant de la journée du mercredi 17 novembre 2021. Elle déplore le comportement tyrannique de l’Administrateur du Territoire militaire, le Colonel Donat Ndonda Mandonga. Elle accuse l’officier militaire d’avoir organisé un « meeting » populaire dans le village de KAMANDI.

Son entrée pas la moindre, d’après la plainte de la société civile s’est fait sur un fauteuil porté sur les épaules (Tshipoyi) de paysans. Le Colonel Donat Ndonda était entouré de des images du chef de l’Etat qui décorait aussi son « trône ». L’officier supérieur n’a pas manqué de glisser quelques en faveur du premier citoyen de la république ignorant ainsi son rôle apolitique      

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

One thought on “Nord-Kivu : Un « colonel politicien » s’impose en tyran sur Tshipoyi”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.