Grotte detruite

Comme si l’esprit de mort a élu demeure à l’est de la République démocratique du Congo, la région a été le théâtre des plusieurs attaques meurtrières durant le weekend du 20 au 21 novembre 2021. Si pas des attaques de forces négatives, c’est la population qui se fait justice par le sang.

Diocèse de Beni-Butembo

Le dimanche 21 novembre 2021 aux alentours de 10 heures la journée, deux jeunes gens ont été appréhendés par des fidèles catholiques de la paroisse de Musimba pour avoir détruit la grotte mariale de Ndando-Kyabogho. Ils ont été remis dans les mains de la police qui les a acheminés a Butembo.

Walikale

A Walikale, en prévention d’attaques dans le futur, le chef coutumier Walowa-Ubora alerte sur la présence des inconnus sur la colline Buoye. Il affirme que ces occupants aux tendances belliqueuses se sont installés progressivement depuis l’an 2019.

Beni et ses victimes

Le samedi 20 novembre 2021, 3 présumés cambrioleurs ont été lynchés et brules au village Kisunga. La police n’est arrivée que pour constater le résultat de la justice populaire. Les hommes d’âges adultes ont déserté le village de peur d’être rattraper par la justice congolaise.

Rappelons que les habitants de KIRINDERA, secteur de BASHU, Territoire de BENI, ont lynchés à mort un présumés ADF le vendredi 18 novembre un homme.

Explosion d’une grenade à Masisi

A Sake dans le Masisi, une grenade retrouvée sur la chaussée a explosé blessant 4 enfants. Les enquêtes se poursuivent pour déterminer si c’est un attentat.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.