Cmdt Ville/droits tiers

Si les téléphones portables sont à la portée de tous, il reste encore quelques endroits où l’on peut s’aventurier d’en ramener un. Ces quelques endroits ou l’abstinence de l’usage du téléphone cellulaire est de rigueur restent les églises et les écoles. C’est dans un établissement scolaire que le spectacle de l’année a eu lieu aujourd’hui à Beni.

Nœud du problème

Le lundi 22 Novembre 2021 au sein de l’Institut Bungulu a Beni, un commissaire supérieur de la Police Nationale Congolaise en fonction dans le territoire de Beni a fait incursion au sein de ladite institution scolaire pour réclamer un téléphone portable. Ce téléphone appartenant à son fils avait été confisqué par un surveillant répondant au nom de Mbowu pour usage non permise au sein de l’établissement scolaire. A peine que l’officier a abordé le surveillant Mbowu qu’il a commencé à le rouer des coups.

dialogue

Officier enfermé

Voyant Mbowu en détresse, les élèves sont intervenus en tabassant l’agent de l’ordre qui a eu la vie sauve grâce l’intervention du corps enseignant qui l’a enfermé dans le bureau du proviseur. C’est de là qu’il a placé un appel au commandant ville de la police qui n’a pas tardé à arriver sur le lieu du crime. C’est autre officier de la Police a eu la malchance de trouver des élèves encore montés qui n’ont pas hésités à lui jeter des projectiles.

Bilan des échauffourées

En fin de compte, le commandant ville a su maitriser les élèves et les a appelés au calme, promettant que justice sera faite. Sa mission pacifique n’a pas été sans dégâts car il a été blessé. Les témoins oculaires nous rapportent aussi qu’il y a eu des élèves blessés dans la mêlée.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.