Illustration/droits tiers

Il est presque normal de voir s’afficher le nom Drodro dans l’actualité quotidienne. Cette localité située dans le territoire de Djugu fait les grands titres pas seulement en République Démocratique du Congo mais aussi sous d’autres cieux. Cette notoriété ne vante pas ses prouesses agricoles mais plutôt relate une confrontation entre la milice CODECO et les forces régulières qui s’empire du jour au lendemain.

Le bilan s’alourdit

La dernière attaque des miliciens CODECO, au village Drodro est passé de 22 à 29. Selon la croix rouge qui enterre les victimes, 7 autres corps ont été découverts ce mardi, le bilan est toujours provisoire car la fouille continue. Signalons que l’attaque sur un camp de déplacés et du couvent des sœurs catholiques, au village Drodro, le dimanche 20 novembre passé, a causé trop de frustration au sein de l’opinion tant sur le plan local, national qu’international.

Désastre humanitaire

Plus de 1900 déplacés ont fui la tuerie et menace du groupe armé CODECO dans la chefferie de Bahema Nord, au territoire de Djugu, plus précisément dans les villages de Joo, Logo, Gobu, Rhoo, Kafe et Gbi, pour s’installer à Tchomia, au bord du Lac Albert. Notons cependant que cette population est sans assistance.

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.