Illustration/Droits tiers

Les pleurs et la désolation deviennent une coutume qui s’installe peu à peu dans le quotidien des lushois après la pluie. Le mercredi 24 novembre 2021, une pluie abondante s’est abattue sur la ville de Lubumbashi. La vétusté du système de drainage et le non-respect des normes urbanistiques finisses transformer les routes en voies navigables.

La chaussée devient rivière  

Un groupe de personnes revenant d’un enterrement au cimetière du village Kawama sur la route Lubumbashi – Likasi, a un jet de pierre de la station de péage de Kimbembe s’est retrouvés coince d’un cote de la route ne sachant comment traverser la rivière saisonnière qui couvrait la chaussée

Sans froid militaire

C’est devant ce dilemme que 3 éléments de la garde républicaine basés au camp de Kimbembe, 1 policier commis a la station de péage et 1 coiffeur proche des militaires se sont portés volontaires pour tester le courant d’eau. Cette tentative s’est transformée en un désastre.

Les corps de victimes militaires et policiers ont conservés à l’hôpital militaire de la Ruashi en attendant les arrangements pour leurs inhumations. Le corps du coiffeur pseudo-militaire serait conservé dans une morgue privée au quartier Matshipisha toujours à Lubumbashi  

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.