Illustration/Droits tiers

Depuis la désolidarisation de la République Démocratique du Congo et l’armée rwandaise en 1998, la population congolaise et surtout kinoise se méfie et crie souvent au complot quand on parle du Rwanda et son légendaire leader Paul Kagame. Autant que la diplomatie aie fait l’essentiel, la mefiance tarde a disparaitre.

Pas bien perçu

C’est ainsi que l’arrivée de Paul Kagame a Kinshasa le jeudi 25 novembre 2021 sur invitation du chef de l’Etat congolais a la conférence pour la masculinité positive n’a pas été bien perçu par plusieurs y compris le prix Nobel de la paix, Dennis Mukwege qui juge que les troupes rwandaises ont longtemps usé de la force masculine sur les femmes congolaises par le viol et autres atrocités.

Atteinte à la sureté

La sûreté de l’état a aussi été victime de cette même visite. Selon nos sources militaires, le Secrétaire General a l’intérieur est auditionné par les renseignements à la DEMIAP depuis samedi 27. Monsieur Shadary Tabu est accusé d’atteinte a la sureté de l’état pour avoir autorise 50 gardes rapprochés du Président rwandais à fouler le sol congolais avec leurs armes.

Procédures protocolaires

Cette interpellation suscite beaucoup des débats sur les procédures protocolaires lors de l’arrivée d’invité de la nation. Certains jugent que c’est un règlement de compte alors que les autres pensent que Shadary Tabu n’a pas fait son travail correctement.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.