Dr. Fabrice Kasirikani

Durant la nuit du mardi 7 au mercredi 8 décembre 2021 dans la commune de Bungulu à plus de 5 kilomètres de Beni centre, un médecin travaillant de nuit a été kidnappé par des hommes armées non autrement identifiés.

Rancon de 5000 dollars américains

Les malfrats ont forcé le portail d’entrée du centre de santé chirurgical Kitsa et ont même tirées des coups de feu de sommation en l’air avant de prendre avec eux le jeune médecin qui travaillait de nuit. Les raisons de ce kidnapping particulier ne sont pas encore connues. Néanmoins, les sources sécuritaires nous renseignent que les ravisseurs ont établis un premier contact avec la famille du médecin et demande une rançon de 5000 dollars américains

Une heure entière

Le médecin Fabrice Kasirikani est la seule personne à avoir été amené en brousse. Selon les propos de l’infirmière de Garde Rebecca Kavira, les ravisseurs ont exigé la recette financière de la journée, ils ont ensuite pris les téléphones portables de l’infirmière avant de s’éclipser dans la nature. On nous rapporte qu’ils ont passés presque une heure entière entre 1heure du matin et 2 heures.

Attaques FARDC/UPDF

L’intervention des forces régulières n’est arrivée qu’à l’aube. Les sources de la société civile locale, il se peut à ce que ce soit des ADF qui sous l’attaque conjointe des FARDC et UPDF ont subis des pertes en vie et des blessés qui ont grandement besoin d’un médecin.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

One thought on “BENI : Un médecin kidnappé par des hommes armées”
  1. […] Suite à la stupeur et l’indignation qui a suivi l’enlèvement du jeune médecin employé par le Centre de Santé Chirurgical de Kitsa par des hommes armées non autrement identifiées, les services de sécurités a Beni se sont mis au travail en association avec la famille du Dr. Fabrice Kasirikani qui s’était dit prête a payer la rançon de 5000 dollars américains comme l’a rapporte notre rédaction a travers cet article ….. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.