Suite à la stupeur et l’indignation qui a suivi l’enlèvement du jeune médecin employé par le Centre de Santé Chirurgical de Kitsa par des hommes armées non autrement identifiées, les services de sécurités a Beni se sont mis au travail en association avec la famille du Dr. Fabrice Kasirikani qui s’était dit prête a payer la rançon de 5000 dollars américains comme l’a rapporte notre rédaction a travers cet article …..

Un guet-apens

Un guet-apens a été tendu par l’armée qui a placé des militaires se faisant passer pour des civiles a Bundji dans les périphéries de la ville de Beni. C’est l’endroit convenu entre la famille du médecin et les ravisseurs. A la vue de Dr.Fabrice Kasirikani accompagné d’un autre homme, les militaires déguisés se sont rués sur l’accompagnateur venu percevoir la rançon de  5000 dollars américains en échange de la liberté du jeune médecin.

Identification du ravisseur

Il s’avère que l’accompagnateur du médecin détenu par l’armée portait une arme a feu sur lui. Il est identifié comme citoyen congolais répondant au nom d’Héritier Katamira. Il est aux arrêts à Beni en attendant son transfert probable devant la justice militaire à Goma.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.