Depuis l’arrivée des troupes élites ougandaises et l’effectivité de leurs frappes dans les bastions des ADF, un changement de paradigme est perceptible au Nord Kivu. Les éléments ADF anciennement connus et visibles se font clandestins et ne lance plus les attaques meurtrières contre la population civile surtout au Nord-Kivu.

Le ras-le-bol

C’est ainsi que la population du Nord-Kivu s’insurge et prend la Monusco pour cible. Les populations du Nord-Kivu accusent la Monusco d’inefficacité, d’indolence et de la mollesse face aux ADF pendant plusieurs années. Afin de montrer leur ras-le-bol, les habitants du Nord-Kivu ont entamés des attaques de fois meurtrières contre la force Onusienne.

La similarité des attaques

Nous rapportons quelques cas, le dimanche 5 décembre 2021 aux alentours de 22h00, un convoi du Programme Alimentaire Mondial (PAM) a survécu grâce à l’intervention de la Police a Kyondo. Le mercredi 8 décembre, un convoi du Haut-Commissariat pour les Réfugiés a été attaqué à Kanyambi dans le territoire de Lubero toujours au Nord-Kivu. La similarité dans ces attaques et que les véhicules portent la mention UN (United Nations) associée à la Monusco.

Perpétuer la guerre

Les habitants du Nord-Kivu ne veulent plus de casques blues de la Monusco qu’ils accusent de perpétuer la guerre dans les endroits où ils sont affectés afin de maintenir leurs présences le plus longtemps possible pas seulement au Nord-Kivu mais en RD Congo.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.