Depuis la frappe aérienne de l’armée ougandaise (UPDF) sur les positions de l’ADF, rien ne se fait plus entendre de cette armée étrangère sur le sol congolais. Notre Chef de Bureau Grand Kivu Pierre Kahambwa revient sur les faits marquants depuis la pose des bottes ougandaises en République Démocratique du Congo en 5 points.

  1. Aucune offensives contre les ADF après la frappe aérienne du 30 novembre dernier. C’est seulement le jeudi 9 décembre que la RDC et l’Ouganda ont signé un Accord militaire cadrant avec la traque des ADF dans la salle de réunion du gouvernorat de l’Ituri à Bunia. Les 2 pays étaient représentés par leurs Ministres de défense, le Congolais Gilbert Kabanda et l’Ougandais Vincent Bululangakaki. La Société Civile n’a pas encore accès aux closes de cet Accord. Du côté de Mukakati, Q.G de l’UPDF, cette 10ème journée était concentrée à l’installation des nouvelles troupes arrivés mercredi dernier.
  2. En secteur de Beni-Mbau, le bilan des massacres de Mangina est passé de 5 à 15 morts. 10 autres corps ont été retrouvés à Masiriko (7km), village situé sur la route Mangina-Mantumbi. Parmi les victimes figure 1 pygmée.
  3. À Butembo, un militaire en déplacement de Goma pour Oicha a lancé une roquette sur la Mairie quand il voulait descendre du véhicule. Pourquoi ? Le commandant ville de la PNC a indiqué que c’était par imprudence. Il a ajouté que la fenêtre du bureau du mandataire et celui du Maire ont été atteints sa faire des victimes. À Lubero, Kanyambo et environs les milieux se vident progressivement de leur population à la suite de l’installation de la position des contingents casques bleus de la MONUSCO.
  4. En Secteur Ruwenzori, un jeune homme s’est échappé des mains des ADF. Il s’agit d’un otage de l’incursion du 12 novembre 2021 à Kisunga/Isale-Vuhovi/Bashu. Le fait s’est passé à Makisabo, village située à une quinzaine de Kilomètres de la ville de Beni sur l’axe Beni-Kasindi en territoire de Beni.
  5. Le partenariat FARDC-UPDF étant salué par plusieurs congolais, le contenu de cet accord doit être rendu public. La paix c’est un prix pour lequel nous devons apporter chacun sa contribution.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.