Longtemps considérée comme la troisième ville du pays sur multiple angles, la ville de Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo n’est plus qu’une coquille d’elle-même. Déjà vouée à plusieurs problèmes notamment le manque d’électricité pendant près de 6 mois, c’est à peine que l’électricité est rétablie.

Points kilométriques 13-15

Au-dessus de tous ces maux, la route connue de tous qui mène vers l’aéroport de Bangboka a 17 kilomètres du district commercial est devenu impraticable. L’impraticabilité est plus visible entre le point kilométrique 13 et 15.

Route de dérive

Pas plus longtemps que le 6 décembre 2021, deux camions remorques ont littéralement bloqués le passage suite à un embourbement. Les boyomais (habitants de Kisangani) sont obligés d’emprunter les routes de devires pour atteindre l’aéroport de Bangboka.

L’exécutif provinciale démissionnaire

Pour une province engorgeant plusieurs sources des revenus importantes, une telle situation est incompréhensible. Pour l’honorable Théoveul Lotika, élu provinciale de circonscription urbaine de Kisangani, le délabrement de cette route parmi d’autres maux et compréhensible du fait que l’exécutif provinciale est démissionnaire.

Affaires courantes

Théoveul Lotika nous renseigne que suite aux lacunes du gouvernement provinciale, l’Assemblée provinciale a entamé la démarche de destitution cette organe au mois de juin 2020 pour aboutir à la déchéance du gouverneur Louis-Marie Wale Lufungula au mois d’Avril 2021. Jusqu’à ce qu’un gouverneur ne soit élu, l’exécutif démissionnaire en place n’a pas plein pouvoir et ne peut que traiter des affaires courantes.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.