Comme en 2017, le Premier Ministre fait reporter l’arrêté de nomination des Comités de Gestion signé par le ministre de l’ESU. Alors que plusieurs institutions ont déjà vu leurs comités de gestion être renouvelées, le dernier arrêté ESU 464 nommant les comités de gestion de l’UPN, IFASIC, ISC Gombe, ISP Gombe, ISTA Kinshasa, Université de Lubumbashi, etc. se bute à la résistance du Premier Ministre Sama Lukonde qui en suspend l’application.

Les résultats de nos enquêtes renseignent que le goulot d’étranglement viendrait du Directeur Générale de l’ISC Gombe soutenu par le Président du Sénat, l’Honorable Modeste Bahati Lukwebo. Ce DG, apprend-on entretien des relations privilégiées avec Bahati ce qui fait de lui un intouchable.

En 2017, dans les mêmes circonstances, alors que le ministre de l’ESU, Sieur Steve Mbikayi venait de nommer Mr Armand Kabange Kitenge en qualitei de Directeur Generale de la même institution, Modeste Bahati Lukwebo avait sommé le Premier Ministre Bruno Tshibala à suspendre la décision du ministre. Et le lendemain, le comité du Prof Bangala fut réhabilité.

Les questions qui reviennent sont de savoir que gagne Bahati Lukwebo en maintenant mordicus le Prof Bangala à la tête de l’ISC Gombe. Et pourquoi le PM Sama Lukonde intervient-t-il alors que les arrêtés de Nicholas Kazadi passent presqu’inaperçu ?

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

One thought on “Enquête : ISC Gombe serait la cause de la surséance de l’arrêté de Muhindo Nzangi”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.