C’est au mois de Novembre dernier que le Président de la République Démocratique du Congo, Felix Antoine Tshisekedi sous la bannière de l’Union Africaine a organisé à Kinshasa en présence d’autres chefs d’Etat Africains la conférence pour la masculinité positive. A peine que la conférence s’est clôturée que les violences faites sur les femmes par des hommes ont repris, à Goma et partout au Nord-Kivu.

Le Samedi 1er janvier 2022 qu’une fille d’a peine 14 ans s’est vue battu par une Adjudant de Forces Armées de la République Démocratique du Congo a Matili près de 30 kilomètres de Shabunda Centre. Se fiant au témoignage de madame Anne Bulabula, activiste des droits de l’homme du noyau de Bangoma/Matili, le crime de la fille était de refuser les avances du sous-officier militaire alors qu’elle faisait chemin pour s’acheter du jus frais.

Anne Bulabula condamne avec la dernière énergie cet acte criminel et appelle l’implication des autorités provinciales tant civiles que militaires. La fille dont nous taisons le nom par pudeur et au respect de notre politique interne suit des soins appropries dans un centre hospitalier de la place.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.