A son ascension a la magistrature suprême, le chef de l’état, Felix Antoine Tshilombo Tshisekedi s’est entouré de collaborateurs dignes de sa confiance. Cette approche ne s’est pas arrêtée aux affaires politiques. A la maison civile, le premier chef de cette institution était Monseigneur Mulumba Kalemba jusqu’à son décès le 15 avril 2020 de suite de la Covid-19. Ce prélat était l’oncle paternelle du chef de l’état.

Veto sur les déplacements

Sur le plan militaire, Felix Antoine Tshilombo a placé sa confiance en la personne du General Major Buamunda Ntumba Franck pour le commandement de son état-major personnel après avoir servi près d’une année en qualité de conseiller militaire du chef de l’Etat. Dans ses nouvelles fonctions, il a imposé un veto sur le déplacement de tous les officiers supérieurs de Forces armées de la République Démocratique du Congo et ceux de la Police Nationale Congolaise. Ne peuvent voyager que les officiers ayant obtenu une autorisation écrite de la maison militaire du Chef de l’état.

Demandes vouées à l’échec

Se fiant à une correspondance émanant de la maison militaire destinée a l’inspecteur General de la Police Nationale Congolaise, le Commissaire Divisionnaire Raüs Chalwe. Le chef de la maison militaire accuse l’inspecteur général de la PNC de toujours demander des autorisations de voyage pour mission dans les provinces constituant l’ancien Grand-Katanga. Il est aussi prévenu que si rien ne change, les prochaines requêtes seront rejetées. Il enchaine en notant que la mission de l’inspection générale de la Police est nationale et ne doit pas se confiner qu’au Grand-Katanga.

Trop proche de Moise Katumbi

Une source militaire hautement placée et qui requiert l’anonymat nous renseigne qu’après l’anéantissement de l’influence Katangaise dans le FARDC, le moment est venu de cerner l’influence de Raüs Chalwe jugée très proche de Moise Katumbi Chapwe.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

One thought on “SECURITE : Le torchon brule entre les Généraux Raüs Chalwe et Franck Ntumba”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.