Accueilli en pompe par la population de Beni pour enfin en découdre avec les jihadistes de l’ADF (voir l’article), le Bataillon spécial combat jungle se fait illustrer en dehors de la ligne de front. Depuis son arrive, il y a moins à raconter des prouesses au combat que dans les accidents routiers [lire l’article]

Le long de la route nationale numéro 4 aux environs de Beni, une jeep militaire du Bataillon Spécial Combat Jungle roulant à vive allure, a fini sa course dans le mur d’une maison de Oicha-Tenambo. On ne déplore pas de décès. Seul un blessé léger qui se trouver sur le siège arrière du conducteur.

C’est la deuxième fois que ce genre d’incident arrive aux éléments du même bataillon dans la même région. A l’instar de l’accident du 7 janvier 2022, celui du mois de décembre avait été meurtrière.

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.