Dans son rapport du mois de septembre 2021 intitulé « SPOLIATION DES PARCS UPEMBA ET KUNDELUNGU : GRAVE RISQUES DE LA PERTE DES ESPECES ANIMALES ET VIOLATIONS DES DROITS ENVIRONNEMENTAUX » l’organe des droits de l’homme Justicia Asbl a travers son président, Maitre Timothe Mbuya a lancé un appel pour la conservation de l’écosystème dans les parcs de Kundelungu et Upemba. Le rapport issu des investigations effectués sur terrain cite deux entreprises. L’une d’entre elles, la Ferme Espoir entretien des liens étroits avec le Président Honoraire Joseph Kabila Kabange.

 

En réponse, la ferme Espoir a intenté un procès contre Justicia Asbl et son président Timothe Mbuya pour « diffamation ». La première audience a eu lieu le Lundi 10 janvier 2021 au Tribunal de Paix de la Kamalondo à Lubumbashi. Aux préliminaires, le juge a demandé à la Ferme Espoir de refaire la procédure de saisie.

Hommes armés pour tuer

Dans la nuit du mardi 11 janvier 2022 au mercredi 12 janvier, des hommes armées s’exprimant en Lingala et Kiswahili se sont introduits dans la résidence de Maitre Thimothé Mbuya à sa quête. Mécontent de ne l’avoir pas trouvé, ils se sont mis à brutaliser les occupants y compris son epouse et ses enfants. Ils ont pris le soin de dire qu’ils ont été envoyés pour éliminer physiquement Maitre Thimothé Mbuya sans dire le nom du commanditeur.

Dans un entretien candide et spontané avec Maitre Timothé Mbuya joint au téléphone dans un endroit sûre pour sa protection, il s’est confié a nous en ce terme.

Au lendemain de la première audience, des hommes armés se sont introduit dans ma résidence et ont explicitement fait savoir à ma famille qu’ils ont été confiés la mission de m’éliminer physiquement.  Nous avons pris le soin de faire venir l’auditorat militaire pour enquête et avons demandés protection de l’état. A ce sujet, nous avons été signifiés de prévoir une somme de 100$ américains par jour pour chaque policier en détachement.

Etat de droit

Nous marchons dans les pas de Floribert Chebeya. Bien qu’il soit parti la lutte pour les droits humains continue. Si les gens pensent que m’éliminer servirai à quelque chose, ils se trompent. Dans un Etat de droit, on n’a pas besoin de forcer l’opinion à croire en ce que nous faisons. Nous n’avons aucune intention malveillante si ce n’est de défendre les droits humains.

Descente sur terrain

Notre souhait est que le procès soit libre et transparent. Comme la partie accusatrice s’inspire de notre rapport du mois de septembre 2021, puisse le juge permettre une descente sur terrain afin de voir si les faits rapportés dans le rapport corroborent avec la réalité sur terrain.

Coup dur pour la famille

Je vais bien à part l’inquiétude pour le coup dure que ma famille a subi et mon absence à la maison durant cette dure épreuve. Je tiens à remercier les collègues dans la lutte pour les droits humains qui nous soutiennent et aussi à la presse.

Thimothé Mbuya

Téléchargez le rapport

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.