Alors que le premier Vice-président de l’Assemblée Nationale, Jean-Marc Kabund-a-Kabund va continuer à assumer ses fonctions à la représentation du pouvoir législatif en République Démocratique du Congo, une guerre froide avait besoin d’attention. Il s’agit d’un conflit silencieux entre la Police Nationale Congolaise et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo toute unités comprises.

Unité des troupes

Le mardi 18 janvier 2022, le Chef d’Etat Major General des FARDC, le général d’armée Célestin Mbala a réuni ses troupes et ceux de la Police Nationale Congolaise au sein de l’Etat Major General des FARDC au Camp Kokolo pour une parade mixte. Il a profité de cette réunion pour appeler a l’unité et l’entente. Il a aussi durant sa causerie morale fait comprendre aux troupes que l’armée et la police ont des missions qui se complètent pour faire régner l’ordre au pays.

Affaire Kabund

En référence a la saga Kabund-PNC-GR, Célestin Mbala a fait remarquer que, quelques fois, les embouteillages sont provoqués par certains agents de l’ordre qui roulent en contresens. Il leur recommande de respecter le code de la route.

« Nous avons la mission d’aider la police pour faire respecter les instructions. Beaucoup de ces embouteillages à Kinshasa sont causés aussi par certains membres des forces de l’ordre. Parfois, ils roulent à contresens pour aller plus vite. La loi existe. Il faut que nous aussi nous respectons la loi ».

Chef EMG Mbala Musense

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.