Les défenseurs des droits humains et ceux contre les violences faites à la femme ont été surpris d’apprendre le meurtre d’une des leurs en la personne d’Anne-Marie Buhoro à Mavivi dans le groupement de Buzi, territoire de Kalehe dans la province du Sud-Kivu.

Connue pour sa lutte des droits humains en général et ceux de la femme au côté du prix Nobel de la Paix à travers la fondation PANZI en particulier, Anne-Marie a été descendu par son amant militaire, le Capitaine Jérémie Saleh Bin Saleh des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC.

Le Dr. Dennis Mukwege, prix Nobel Congolais de la paix a réagi en fustigeant l’usage disproportionné des armes à feu et la violence de surcroît par les hommes en uniformes contre les femmes.

Anne-Marie est la deuxième femme à avoir perdue la vie suite aux violences faites à la femme au Sud-Kivu dans l’espace d’un mois. La précédente était journaliste de profession répondant au nom de Charline Kitoko. Lire [Journaliste battue à mort]

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.