Bukavu,
L’AFDC a déclaré se détacher de Theo Ngwabije et d’ajouter que le poste du gouverneur de province lui reviennait de plein droit. Sous entendu que s’il y a élection, tout candidat qui n’est pas de ce parti ne sera qu’un candidat de parade. C’est le sens du D qui est dans AFDC.

Le lendemain, la cour constitutionnelle dit que la déchéance de Theo n’est pas constitutionnelle. Donc, il n’a jamais été constitutionnellement déchu. Même si dans les faits, le parlement provincial l’a déchu, la rue l’a déchu et son parti, qui est propriétaire du poste (selon ce parti) l’a déchu. C’est le sens du D dans RDC.

Kinshasa
François Beya, l’homme fort qui voulait tout seul faire un coup d’Etat, n’est toujours pas libéré. Il paraît qu’on cherche encore l’infraction et, surtout, les complices. Comme quand le policier de Goma arrête une voiture. Il ne sait pas encore pourquoi, il l’a arrêtée, mais c’est en cherchant qu’il va trouver. C’est le sens du mot justice dans la devise nationale.

Kagame, le frère de Fatshi, dit que si l’insécurité persiste à l’est du Congo, il va entrer pour y faire la guerre parce que ses militaires sont prêts. Son frère se tait. C’est peut être une histoire famille et du linge sale. Sauf que le savon qui lavera bien ce linge, ce sont les pauvres paysans de l’est. Encore une fois. C’est le sens du mot paix dans la devise nationale.

Ici, nous évitons de parler de la voiture de sport du chef pour ne pas être ajouté sur la liste des complices du coup d’Etat.

Et la vie continue.

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Hapamedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.