Un contingent militaire des forces régulières de la République Démocratique du Congo, FARDC a sauté sur un Engin Explosifs planté par des éléments ADF alliés à l’Etat Islamique à Chabi dans la province de l’Ituri.

En outre, des affrontement entre les jihadistes et la mutualisation des forces de l’armée congolaise et ougandaise à Beni et ses envoi.

Les blessés ont été évacués par le contingent Sud-Africain de la MONUSCO vers Bunia et GOMA pour des soins appropriés.

La société civile dit ne plus comprendre ce qui se passe sur terrain. Les élus demandent la fin de l’état de siège et le départ du gouverneur militaire.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.