Sous l’initiative du Gouvernement Tanzanien et la facilitation de L’Agence de Facilitation des Transports de Transit du Corridor Central, AFTTCC , trois pays membres du Corridor Central se sont réunis à Dar es salaam pour la signature du Mémorandum d’Entente Révisé de construction d’une voie ferroviaire électrifiée à écartement standard connu en termes techniques comme Standard Gauge Railway, SGR, reliant la Tanzanie à la République Démocratique du Congo, RDC, via le Burundi. La tripartite s’est aussi soldée par l’adoption de la feuille de route pour la mise en œuvre de ce projet intégrateur.

La tripartite sur invitation du pays hôte a réuni les ministres sectoriels de la Tanzanie, du Burundi et de la République Démocratique du Congo. Pour le Professeur Makame Mbarawa, Ministre Tanzanien du transport, la construction de cette voie ferré déjà en Construction entre la Tanzanie et le Burundi donnera l’accès aux nombreuses ressources inexploitées le long de la voie ferré.

Pour sa part, Marie Chantal Njimbere ministre Burundaise du transport a relevé deux points; l’un économique et l’autre environnemental sur la construction de cette voie ferré en ces propos:

Nul n’ignore que le développement du transport ferroviaire offre des avantages énormes pour la croissance de nos différents pays et surtout en ce qui concerne l’échange des produits.

Le transport ferroviaire est un moyen de transport moins coûteux avec un impact minime sur l’environnement.

Marie Chantal Njimbere | Min. Trans. Burundi

La construction de cette voie ferré qui partira d’Uvinza-Musongati-Gitega-Uvira-Kindu couvrira 939 Kilomètres. Les travaux de construction allant du port de Dar-es-salaam entreprise par la Tanzanie sont déjà entamés.

En ce qui concerne le projet régional, la distance à couvrir est de 275 kilomètres entre Uvinza et Uvira. Pour le reste du tronçon Uvira – Kindu long de 664 Kilomètres, les travaux d’études de faisabilité débutent dans les jours qui viennent après décaissement d’une enveloppe de 7 millions de dollars américains par le gouvernement congolais comme promis par le ministre du Transport, Chérubin Okende qui a dit :

Je voudrais rassurer mes partenaires que mon gouvernement s’organise pour mettre à disposition une première tranche de 7 millions de dollars américains requise pour les travaux d’études de faisabilité du tronçon ferroviaire électrifié à écartement standard entre Uvira et Kindu long de 664 kilomètres dans une brève échéance.

Chérubin Okende |Min Trans RDC

Au bout de la construction de cette voie ferré, les trains passagers à l’instar du SGR Kenyan financé par la Chine rouleront à 160 kilomètres l’heure et les cargos à 120 kilomètres l’heure.

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Hapamedia REDACTION

+243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.