La cité frontalière de Bunagana est en ébullition durant toute la journée du 28 Mars 2022. Un mouvement intense de la population majoritairement congolaise traversant vers l’Ouganda a été perceptible. Ce mouvement est le résultat d’intenses affrontements entre le FARDC et le groupe rebelle M23.

Tout a commencé tôt ce matin, lorsque les combattants du M23 ont attaqué les positions des FARDC à Runyoni, Chanzu et Ndiza dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. D’intenses affrontements se sont poursuivis jusque vers 11h de Goma et ont occasionné des déplacements de population vers l’Ouganda via le poste frontalier de Bunagana.

L’assaut de ce lundi est considéré comme une réplique à un raid aérien de l’armée régulière sur les campement M23 dans les montagnes de Runyonyi. Prendre Bunagana isolerait la province du Nord-Kivu et l’affamerait en denrées de première nécessité.

Rappelons que la province du Nord-Kivu est une de deux provinces sous état de siège et dirigée par un gouverneur militaire, le lieutenant – Général Constant Ndima.

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.