La Commune de la Kenya à Lubumbashi a fait office des violentes turbulences le mardi 5 Avril 2022. Commune hôtesse au siège de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo, UNAFEC, et sa redoutable jeunesse, JUNAFEC a vue ses activités paralysées.

La JUNAFEC en colère face aux nombreux conflits de succession qui oppose le leadership du parti après le décès du leader de facto, Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza. La JUNAFEC accuse l’état congolais à travers le ministère de l’intérieur d’ingérence dans la lutte de succession à la tête du parti.

Il est important de faire savoir qu’au moment du décès de Kyungu Wa Kumwanza, les candidats à sa succession qu’il préparait sont décédés au même moment. Il s’agissait de Marcel Kyungu fils à Gabriel et Thierry Kikontwe, ministre provincial de l’intérieur du Haut-Katanga pour le compte de l’UNAFEC. Un troisième candidat, Juvenal Kitungwa est jugé trop proche d’ensemble pour la République de Moïse Katumbi Chapwe.

La JUNAFEC est descendue dans la rue pour faire entendre sa voix. Dans la foulée, les jeunes ont mis le feu à un panneau géant portant l’effigie du Chef de l’État, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO dans la Commune de la Kenya.

Une bataille de succession s’est déclenchée à la tête du parti depuis le décès de Antoine Gabriel KYUNGU WA KUMWANZA. Jean LUNGANGE UMBA a été désigné comme président intérimaire du parti. Mais il a été récusé par le Secrétariat général à l’intérieur qui a été saisi par LAMA MUKALAY, Secrétaire général du parti de Kyungu wa Kumwanza.

En revanche, le ministère de l’Intérieur a reconnu Bertin KANUNU comme nouveau président de l’UNAFEC, car selon plusieurs cadres de l’UNAFEC, il était le Premier vice-président de KYUNGU. Il est désigné pour assurer l’intérim jusqu’à la tenue de la convention pour doter l’UNAFEC de nouveaux dirigeants.

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Hapamedia REDACTION

+243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.