Au lendemain de la Pâques, une vidéo sans légende devenue virale illustrait un Monsieur visiblement ivre dans un monologue. Seulement que le monologue n’était pas anodin. Il touche au dogme de l’Eglise Catholique Romaine en République Démocratique du Congo.

La personne visiblement en état d’ébriété et tenant une bouteille de couleur verte dont le contenu ne peut pas être identifié est l’Abbé Aimé Lusambu, curé de la paroisse Saint François de Salles de Kintambo à Kinshasa.

Dans la vidéo, l’abbé s’insurge contre la décision de la Conférence Épiscopale Nationale Congolaise, CENCO, demandant aux prêtres catholiques qui ont eu des enfants de retourner leurs étoles et soutanes afin de continuer avec la vie maritale.

Vers la fin du clip, il est entendu proférer la menace d’immolation par le feu à tout celui qui tenterait appliquer cette décision sur lui. Il insinue en langage gestuel que l’homme à la calotte (Évêque) a lui-même en a 4.

Suspension

L’opinion à entendu parler de la suspension du prêtre et sa mise à la disposition du vicariat judiciaire le mercredi 20 Avril. C’est ce jeudi 21 Avril 2022 qu’une lettre d’information du Secrétaire Chancelier de l’archidiocèse de Kinshasa, l’Abbé Édouard Isango parvenue à la Rédaction parle de Éloignement provisoire de ses offices… en attendant conclusion des enquêtes, le peuple est prié de porter l’abbé Lusambu dans ses prières.

Auteur/Autrice

By Jerry Nguwa

Journaliste|PhD Communication | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.