La Police Nationale Congolaise rencontre des difficultés dans les terrains de guerre. Son rôle est de protéger les populations et leurs biens. Des miliciens s’en prennent à cette force qui est proche des civils.

Mercredi 04 Mai autour de 3 heures du matin à Byambwe au Nord-ouest du territoire de Lubero, un commandant de la PNC a été tué par des hommes armés non autrement identifiés qui ont pris son domicile. Ils ont pris son arme et ont disparu dans la nature.

Tshongo Musavuli de la société civile se dit inquiet de l’allure où vont les choses.

 » Pourquoi s’attaquer à la police et tuer un commandant qui n’avait pas des problèmes avec les gens ? « .

Tshongo Musavuli | Société Civile

Tout en continuant à apporter le soutien aux services de sécurité , il recommande des actions urgentes pour dénicher ses massacreurs.

Une tension perceptible a été vécue à Byambwe ce matin. La vie a repris son train normal après une manifestation de la jeunesse.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.