Vendredi 06 mai les élèves de l’institut Bagira ont marché en brûlant des pneus. Ils sont contre le retour annoncé du préfet Jacques Walumona Mweshi. Ce dernier avait été suspendu après que les enseignants aient écrit à la sous-division EPST Bukavu 3.

Ce préfet est accusé de mégestion. Il aurait détourné les frais de fonctionnement et des primes. Suspendu depuis le moi d’avril , les élèves ne jurent que sur son départ.

Maître Philémon Mukamba coordonnateur de l’ONG SJDH, Soutien Juridique pour le Droit de l’Homme s’étonne du fait que les adultes auraient utilisé ces élèves pour faire passer leur message. La société civile s’indigne de la manipulation des enfants. Quoique leur revendication soit fondée, la place des enfants c’est dans les salles de classe et non dans la rue.

La commune de Bagira devient championne en ce genre des marches. Le 06 avril 20222 donc un mois passé, les élèves de l’institut Bangu marchaient pour les mêmes causes contre le préfet Namegabe. Ce dernier aurait même refusé aux finalistes de signer des souches d’examens d’état en guise de représailles.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.