Des malaises profondes sont manifestes à la cour constitutionnelle depuis le camouflage constaté dans la nomination des juges. Les juristes se sont tapés dessus sur cette question. Les dessous des cartes se lisent.

Le Communiqué du Greffier en Chef

Le Président de la République a instruit le greffier dans une correspondance pour que les juges puissent se retrouver pour un tirage ce mardi 10 mai. L’enjeu officiel est le remplacement des 3 juges. Mais les coulisses parlent de la tête du professeur Kaluba qui ne plairait plus.

Dans une confidence, un proche du président de la cour constitutionnelle indique que tout est parti d’une confession faite par lui à un collègue magistrat proche du régime. Il aurait déclaré qu’il ne proclamerait que le président qui a rempli les critères liés aux lois et aux résultats réels. Pour lui, depuis ce jour, les déboires ont commencé. Il en veut pour preuve les rumeurs distillées après l’arrestation de François Beya.

Auteur

Hapamedia : L’actualité de proximité à votre portée www.hapamedia.net

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.