Depuis les dernières attaques des M23, on constate la multiplication des attaques dans le territoire de Lubero. Et pourtant ce territoire aspirait à une paix durable. Des questionnements fusent dans la tête des ressortissants de Lubero. Pourquoi ce revirement de la situation ?

Selon nos sources sécuritaires au Nord-Kivu, les territoires de Lubero et de BENI ont été dépouillés des unités de Fardc demandées en renfort au front contre le M23 dans le territoire de Rutshuru. La logistique posant problème les unités qui devraient les remplacer tardent à atteindre Lubero.

Les quelques militaires restés sont en difficultés. Seulement est-ce que les ennemis de la paix surveillent-ils le mouvement des Fardc ? Et les ougandais sont-ils dans une bonne collaboration avec les Fardc ? Autant des questions.

Ce qui est sûr d’après un analyste de la région : » ça bouge à Lubero suite au prélèvement de l’unité qui y était pour combattre le M23. Donc il y a un vide ».

Et de conclure , Il n’y a pas une unité de manœuvre pour couvrir l’ensemble du territoire.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.