Le congrès pour le remplacement d’un juge à la cour constitutionnelle a débuté dans une méfiance totale. Le président de l’Assemblée nationale et son collègue du sénat tirent chacun le drap de son côté. Bahati lukwebo a risqué gros.

Vendredi 27 mai s’ouvrait le congrès. Qui, après le départ des honorables députés et sénateurs du FCC, a constitué une commission de 36 membres. Cette commission a travaillé jusques tard la nuit. A minuit Bahati lukwebo a été chahuté et bousculé.

Ayant constaté que les Sénateurs et députés se penchaient sur la candidature de leur collègue Manza, Bahati lukwebo a brutalement clôturé la plénière. Ce qui n’a pas plu aux honorables. A Bahati de lâcher : » le complot est total ».

Cette petite phrase montre comment l’enfant de Kabare veut mordicus avoir un juge de son obédience à la cour constitutionnelle. Des injures , menaces ont suivi. Le speaker du SENAT a eu la vie sauve grâce à sa garde rapprochée qui s’est battue avec les Sénateurs.

Aux dernières nouvelles la plénière peut reprendre autour de 12 heure de ce samedi 28 Mai.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.