Un point de presse concocté depuis plusieurs mois dans des officines est effectif ce lundi 18 juillet à Kingabwa.

Il devient normal en RDC, la fabrication des faux-opposants. Profitant de la non maîtrise des rouages politiques par la majorité des congolais, les politiciens se mettent d’accord pour les flouer. Toutes les déclarations faites par Jean Marc Kabund 520 giga rappellent le temps passé.

Il a fallu plusieurs années pour découvrir ce que faisait Mobutu SESE SEKO avec les soit-disant opposants. Après lui , la même recette est revenue plusieurs fois. Devant les millions aucune formation politique, aucun politicien congolais ne peut résister.
Au nom de  » la politique est dynamique » , on se camoufle alors qu’en réalité la prostitution politique est le leitmotiv de la classe politique actuelle. Les écrits , les discours , les prises de parole sont légion quant à ce mais malheureusement faits par les mêmes qui en sont exemplaires.

Si Kabund déclare que Fatshi est un danger pour la République, il faut être néophyte pour lui accorder un crédit. Il a été homme orchestre depuis 3 ans. Donc lui aussi est un danger. La réalité est que son séjour pour des soins à l’étranger n’était pas pour rien.

Parler de l’Udps , incapable de faire ceci ou cela alors que c’était lui le maître à penser ne font que renforcer notre opinion.

Nous ne sommes pas loin d’une infiltration de l’opposition et de déviation de l’opinion publique. L’histoire est toujours en perpétuel recommencement en RDC.

La réaction de son ami personnel Augustin Kabuya confirmera la thèse des arrangements particuliers pour flouer la pauvre population. Et pourquoi choisir seulement ce moment où la préoccupation des congolais c’est la guerre à l’Est, la situation sociale intenable, les élections … ? Il y a engouilles sous roche.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.