Le matin du 26 juillet à Goma, on signale des coups de balles près de la base MONUSCO d’ITIG à Goma et les manifestants viseraient d’autres bases. Un mouvement d’hélicoptères se fait pour évacuer certains biens vers l’aéroport de Goma.

A Kanyabayonga
les casques bleus ont eu une nuit difficile et depuis 06 heure de ce mardi 26 juillet, la population se place autour de leur camp avec des morceaux d’arbres et des allumettes. Jospin Konde qui nous rapporte les faits , parle d’une situation qui peut dégénèrer si l’on ne prend pas garde.

Rappelons que Goma a offert une piètre figure hier quand la manifestation s’est transformée en pillage. A Uvira la société civile annonce plutôt 3 jours de ville morte.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.