Jérôme Useni Lukango est avocat et juriste à la CENI, lui et les congolais se sont souvenus des nos parents ce 01 Août. Il a refait à sa manière le célèbre poème “A MA MERE” de Camara Laye.

Femme noire, femme africaine, femme de Kinzanza, femme de Shabunda,
Ô toi ma mère, je pense à toi…
Ô Suzana, ô ma Mère,
Toi qui me portas sur le dos,
Toi qui m’allaitas, toi qui gouvernas mes premiers pas,
Toi qui la première m’ouvris les yeux aux prodiges de la terre,
Je pense à toi…

Ô toi Suzana, Ô ma mère,
Toi qui essuyas mes larmes,
Toi qui me réjouissais le cœur,
Toi qui, patiemment, supportais mes caprices,
Comme j’aimerais encore être près de toi,
Etre enfant près de toi !

Femme simple, femme de la résignation, femme de prière,
Ô toi ma mère, je pense à toi.
Ô Suzana, Aînée de la grande famille Kampangu des Banabanga ,
Ma pensée toujours se tourne vers toi,
La tienne à chaque pas m’accompagne,
Ô Suzana, ma mère,
Comme j’aimerais encore être dans ta chaleur,
Etre enfant près de toi…

Femme noire, femme africaine, femme de Kinzanza, femme de Shabunda,
Ô toi ma mère,
Merci, merci pour tout ce que tu fis pour moi,
Ton fils si loin, si près de toi.

Femme des champs, de Nkundu, de Bebogele, femme des rivières Ulindi, Mompasa,
femme de Kinzanza, ô toi, ma mère je
pense à toi… !
Que ton âme repose en paix !
LUJ 01 aout 2022.

Un poème qui fera plaisir à toutes les femmes shabundiennes et du monde.

By Pierre Kahambwa

Journaliste | pkahambwa[@]hapamedia.net| +243815614622

Laisser un commentaire