Rassemblés dans une Assemblée Générale Extraordinaire, les jeunes de la communauté Bira ont analysés la situation socio-culturel et ont fait l’etat général de la scolarité dans leurs entité.

Au cours de cette assemblée, il s’est dégagé que plus de 18.000 élèves ne fréquentent plus l’école, mais se donnent aux travaux miniers par manque des écoles. Face à cette situation, monsieur Claude Malabo, président de la jeunesse de la communauté Bira lance un SOS aux autorités sur l’absence des écoles dans leurs entité. Pour lui, il qualifie cette dernière comme un détournement, d’au moins 18 écoles de leur entité, dont 15 écoles primaires et 3 secondaires, que leurs fonctionnalités sont effectifs à Bunia.

Saisi, par ledit dossier, Monsieur Ernest Mugisa Bamaraki le sous-préfet de l’ituri 2, à fait savoir que personne n’a ravi les écoles de ce milieu, mais elles étaient déplacées dans un lieu de sécurité. Il est question d’analyser la situation sécuritaire actuelle dans ce lieu pour la réouverture des écoles emportées par les bombardements.

Les enfants abritant Bira, sont exposés à la manques de l’éducation scolaire à cause des manques des écoles dans ce lieu. il y a déjà plus de 3 ans que la jeunesse de Bira reste sans écoles.

Cette activité à eu lieu le 2 septembre 2022.

Auteur/Autrice

By Jean BENGANA

+243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.