Le mardi 06 septembre, YAMUKOLO, habitant de Penekusu a été copieusement tabassé par des militaires et policiers sous instruction d’un officier supérieur exerçant les fonctions de T2 régiment ( chargé de renseignement en jargon militaire).

La cause n’est autre que l’attention d’une femme de Penekusu que Yamukolo fréquentait et qui s’est amourachée à l’officier militaire dès son affectation dans la cité de Penekusu en groupement Nkulu dans la chefferie de Wakabango1.

La victime est internée dans un état grave au centre hospitalier principal de la place pour des soins appropriés, indique Musagi Kimenge Musky de la Société Civile.

Le CPRDS condamne cet acte et invite la hiérarchie militaire à rappeler à l’ordre les militaires affectés dans cette entité pour qu’ils cessent avec ce comportement car la plupart de la population du milieu alerte le CPRDS sur certains cas d’arrestation arbitraires perpétrés par ces derniers.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.