Le conflit Teke-Yaka à Kwamouth a fait des victimes de part et d’autre et continue d’en faire d’autres. Si le gouvernement avait dépêché le ministre de l’intérieur sur terrain, dès son retour tout est reparti à zéro.

Le témoignage d’une rescapée qui atterrit ce mercredi 14 septembre à la rédaction démontre que le conflit entre Teke et Yaka présente d’autres inconnus. Pour cette dame , au départ c’étaient des chefs coutumiers qui cherchaient de positionnement puis leurs partisans qui se battaient. Actuellement il y a des personnes non identifiées qui utilisent des machettes pour découper même les petits enfants. Elle croit qu’il y a des mains noires.

En guise de rappel, l’administrateur du territoire de Kwamouth était suspendu, les notables du terroir ont appelé au calme mais la situation va de mal en pire d’après plusieurs sources.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.