Les élèves des provinces sous état de siège sont pris à partie par les différents belligérants. Ils sont comptés parmi les victimes chaque fois qu’il y a attaque.

L’information venait de nous parvenir ce mercredi 21 septembre sur une marche qui a eu lieu à Beni , précisément sur la route Mangina. Plusieurs élèves ont manifesté leur colère face aux atrocités. Ils veulent la paix pour mieux étudier.

Une marche encadrée par la police et encouragée par des organisations de défense des droits des enfants. « Ces futurs cadres du pays étudient sous traumatisme permanent », écrit Rodrigue Mumbere notable.

Auteur/Autrice

By Pierre Kahambwa

Chef de Bureau infos | +243816669900

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.