Le parti cher à Étienne Tshisekedi souffle le chaud et le froid depuis sa mort. Si les uns pensent à un congrès pour dissiper les malentendus, les autres préférent la navigation à vue comme mode de gestion. Une approche des quelques observateurs curieux.

Dimanche 06 août, l’UDPS, parti présidentiel ou parti au pouvoir ne cesse de présenter des épisodes sur les querelles internes.
La toile était foisonnée par des lettres attribuées à la CDP, entendez Commission de Discipline du Parti, organe chargé de remettre de l’ordre. Quelques membres dont Peter Kazadi, Jacquemin Shabani étaient cités comme suspendus par cet organe.

Depuis, des déclarations fusent au sein du Parti. Ce qui poussa le président du CDP à réagir à travers une mise au point du 04 Août. Il commence par rappeler l’origine de sa structure et finit par déclarer que son organe et le seul à discipliner les membres.

” Nous demandons à l’opinion tant nationale qu’internationale d’en prendre bonne note et de ne jamais prêter ni foi ni oreille à ce que disent ces perturbateurs”, Emmanuel Mulumba Kalonji

Une fin de citation qui dit tout dans cette chamaillerie à l’ancienne.

By Pierre Kahambwa

Journaliste | pkahambwa[@]hapamedia.net| +243815614622

Laisser un commentaire