19 août, un véhicule appartenant aux établissements Palos d’après une source quitte Alibuku pour Kisangani. Avant d’arriver à destination une barrière est dressée par des jeunes car un deuil était organisé dans un village proche d’alibuku. Il fallait payer. N’ayant pas de quoi payer l’équipage du véhicule sera caillassé jusqu’à ce que mort du Chauffeur s’en suive.

20 août, les commerçants de Kisangani décident la fermeture des magasins, boutiques à partir du lundi 21 jusqu’à nouvel ordre. Ils dénoncent l’insécurité grandissante dans la ville de Kisangani et ses environs. Alibuku est à une trentaine de Kilomètres de la capitale tshopolaise.

By Pierre Kahambwa

Journaliste | pkahambwa[@]hapamedia.net| +243815614622

Laisser un commentaire