Le patron de l’IGF éclaire l’opinion publique sur la suspension des vols de la compagnie aérienne congolaise.

Il déclare je cite : la faillite de Congo Airways était programmée le jour même de sa création. Des avions achetés étaient d’occasion et très chers. Des contrats léonins. Un plat pour un passager pendant le vol coûtait la somme exorbitante de 80$.

Congo Airways a aujourd’hui besoin de 32 millions USD pour sa relance. La compagnie a deux avions dont un est en Check et l’autre appareil cloué au sol car la durée de vie du monteur déjà épuisée (NDL). Nous suggérons au gouvernement de s’activer pour mettre à la disposition de cette entreprise 32 millions USD pourquoi pas aller au delà avec une enveloppe de 100 millions USD car ce n’est pas les moyens qui manquent et Congo Airways c’est aussi la fierté de notre pays.

Le capital de Congo Airways est de 110 millions USD et les pertes de cette société ce jour sont de 108 millions USD. Comprenez que Congo Airways n’existe plus, c’est une entreprise en faillite conclut-il.

Laisser un commentaire