Crise à la régie financière du Kasaï Julie Ochano expose son point de vue et responsabilise l’organe délibérant qui ne joue pas normalement son rôle d’un évaluateur.

 Dans un audio devenu virale le mercredi 20 septembre sur les réseaux sociaux, la coordonnatrice de l’Organisation Non Gouvernementale BINADAMU a déclaré je cite : l

‘Assemblée provinciale du Kasaï a failli à sa mission de contrôle des entreprises publiques. Nous constatons que depuis l’avènement de l’actuel comité de l’organe suprême de contrôle s’immiscer dans la gestion même les membres du bureau ont un correspondant et même d’autres autorités parallèles chacun a un correspondant au niveau de la DGRKAS étant donné qu’ils ont des intérêts la constitution à établir la séparation du pouvoir celui qui contrôle, contrôle et celui qui gère , gère. Mais qu’est-ce-que nous constatons aujourd’hui chez l’assemblée provinciale, au lieu de contrôler elle est entrain de gérer alors que nous savons que le contrôle c’est une action pédagogique en management.

 À cet effet, elle invite la première institution de la province à effectuer son travail ainsi qu’au gouverneur de province Dieudonné Pieme Tutokot de viser ses yeux à cette régie financière qui est la Direction Générale des Recettes du Kasaï pour éviter le pire.

 Il sied de noter qu’il y a quelques jours les agents et cadres de la DGRKAS ont déposé leur mémorandum au vice-gouverneur avec objectif de solliciter le départ du DG Joseph Kalombo dont plusieurs griefs lui sont reprochés. Face à cette crise qui secoue actuellement la DGRKAS Binadamu en action interpelle le gouverneur de province de se saisir pour couper cette hémorragie.

Laisser un commentaire