Plusieurs dégâts humains et matériels constituent le bilan de la pluie torrentielle qui s’était abattue dans la cité frontalière de Kamako la nuit de ce Mercredi 10 au Jeudi 11 Octobre. Ce constat est fait par la société civile de ce coin de la province du Kasaï qui a fait cette alerte au cours d’un entretien accordé à notre rédaction

À encroire son coordonnateur Abbé Trudon Keshi lemba, cette catastrophe naturelle a causé de préjudice aux élèves de l’école primaire Tshijika

Nous déplorons l’affaissement des toitures des hangars de l’ep Tshijika qui compte au total 212 élèves dont 109 garçons et 103 filles. C’est une école mécanisée non payée. Actuellement les enfants étudient dans la cour de l’église paroissiale Saint Gabriel Kamako” Trudon Keshi.

Toutefois, reconnaissant que cette situation met en mal la gratuité de l’enseignement prônée par le Président de la République, il appelle les hommes de bonne volonté de secourir cette école qui selon lui ne bénéficie pas de frais de fonctionnement.

Signalons que la bande frontalière de Kamako est située à 150 Km de la ville de Tshikapa.

Laisser un commentaire