Débouchage des caniveaux du boulevard Lumumba, les ordures jetées empêchent l’entrée du bureau de la Commission Nationale des Droits de l’Homme sur instructions du Maire de ville.

Selon la coordinatrice provinciale de cette institution d’appui à la démocratie madame Mamie Esther Tshiambi : ” C’est inadmissible d’être victime de cette mesure du premier citoyen de la ville de Tshikapa qui depuis un certain jour s’est lancé dans la lutte contre l’insalubrité. Aucun chariot ni moins d’autres matériels d’évacuation ne sont utilisés pour jeter les ordures des caniveaux débouchés voilà pourquoi nous sommes aujourd’hui victimes. Nous encourageons vivement le salongo entamé depuis quelques jours pour rendre propre le chef lieu de la province du Kasaï. Même à l’équipe du gouverneur Manyanga ainsi que le maire Kambulu, nous n’avons vécu ça.

Plus grave, voulant m’entretenir avec les jeunes recrutés dénommés “Wazalwendo” qui exécutaient ces travaux ; j’ai été injurié en même temps doigté par ces derniers c’est vraiment dégoûtant. Aussitôt, j’ai informé le gouverneur de province Dieudonné Pieme de la situation, j’attends sa réponse avant que je donne rapport à ma hiérarchie, a-t-elle ajoutée

À savoir, le bureau provincial de la Commission Nationale des Droits de l’Homme est sis boulevard Lumumba situé dans la commune de Kanzala non loin de l’aéroport national de Tshikapa.

Ernest Médard Kashala

Laisser un commentaire