Le conflit Mbole-Lengola a déversé dans la ville de Kisangani des centaines des familles. Un site a été trouvé pour eux dans commune portant le même nom que la ville et dans le quartier Kongakonga.

30 Mars, parlons des difficultés que rencontrent les déplacés de guerre à Kongakonga. En dehors de l’eau, la nourriture, ces congolais n’ont même plus des tentes pour dormir.

“Les déplacés du conflit intercommunautaire lengola et mbole du site kongakonga dans la commune Kisangani éprouvent d’énormes difficultés pour s’approvisionner de l’eau. Les forages construits sur place par la division provinciale de la santé avec l’appui financier de l’organisation mondiale de la santé ne donne plus de l’eau”, écrivait Lucien Pungu, notre confrère de la RTA.

D’après notre source, plus de 8500 déplacés qui vivent dans ce site sont abandonnés à leur triste sort , il n’y a pas à manger et même pas des médicaments. Leurs tentes d’hebérgement sont détruites. Il y a déjà plus au moins 40 décès . Le cri de détresse est lancé aux autorités compétentes ainsi qu’aux organismes internationaux.

By Pierre Kahambwa

Journaliste | pkahambwa[@]hapamedia.net| +243815614622

Laisser un commentaire