La ville de Kisangani est une nouvelle fois frappée par l’insécurité. Dans la nuit du lundi 24 au mardi 25, le centre de santé Kolamungu, situé dans la commune de Mangobo, précisément au bloc Medje a été la cible de bandits armés. Ces derniers ont pénétré dans l’établissement, semant la terreur parmi le personnel et les patients.

Ces malfrats ont prit 4 matelas qui logeaient les patients, 3 téléphones de malades extorqués, et leurs habits. Comme celà ne suffisait pas, ces incviques ont même pris la nourriture des malades et manger sur place.

L’infirmière titulaire de cette structure médicale qui relate le fait, parle d’un cambriolage sans secours. Suite à ce pillage, les malades ont pris la fuite, laissant derrière eux des factures impayées, aggravant ainsi la situation financière de la structure médicale déjà fragile. Les biens volés et les dégâts matériels ajoutent encore à cette lourde perte.

L’infirmière titulaire du centre de santé Kolamungu, désespérée, lance un appel pressant aux autorités locales pour qu’elles prennent des mesures urgentes afin de sécuriser les établissements de santé. Elle souligne que la récurrence de tels incidents met en péril non seulement la sécurité des patients et du personnel, mais aussi la continuité des soins dans la région.

Ce nouvel acte de violence témoigne de la détérioration continue de la situation sécuritaire à Kisangani, et appelle une réponse rapide et efficace des autorités pour protéger les structures essentielles de la communauté.

By Ben Lota

Rédacteur en Chef | +243 858 478 676 |blota[@]hapamedia.net

Laisser un commentaire