Le pavillon mère et enfant de Hôpital Général de Référence de Lubunga a récemment bénéficié d’une réhabilitation complète grâce à la Fondation Bralima, soutenue par la Fondation Heineken Afrique.

Les travaux, qui se sont étendus sur une période de trois mois, assuré par l’entreprise OSIREC, ont été entrepris dans le but d’améliorer la qualité des soins offerts aux mères et enfants de la commune de Lubunga, située dans la ville de Kisangani.

Avec un coût total de plus de 150 000 dollars américains, ce projet ambitieux a permis de moderniser les infrastructures de l’hôpital et de renforcer ses capacités de prise en charge médicale.

Les rénovations comprennent la réfection de la maternité, la fourniture en énergie solaire, la fourniture en eau, l’amélioration des conditions sanitaires, garantissant ainsi un environnement de soins plus sûr et plus efficace, construction de cabanon de cuisine, clôture de l’annexe de la maternité, et la fourniture d’équipement médicaux.

Ce geste de générosité de la part des deux fondations souligne leur engagement envers le bien-être des communautés locales et leur soutien aux initiatives de santé publique en République Démocratique du Congo en général, et dans la ville de Kisangani en particulier.

Les habitants de Lubunga, particulièrement les mères et les enfants, pourront désormais bénéficier de soins de qualité dans un cadre adapté et modernisé.

L’inauguration de ce pavillon a été marquée par une cérémonie officielle le samedi 6 juillet en présence du gouverneur de la Tshopo, Paulin Lendongolia, en présence de représentants de la Fondation Bralima, ainsi que des autorités locales, témoignant de l’importance de ce projet pour la communauté de Lubunga.

La réhabilitation et l’équipement du pavillon mère et enfant que nous inaugurons ce jour, est une réponse à une demande des populations locales pour les soins de santé de qualité. Il contribuera à la réduction de la morbidité maternelle et infantile, et à la mortalité en améliorant la qualité des soins à l’Hôpital général de référence de Lubunga. Mais aussi, il impactera les conditions d’hygiène dans les services ciblés, à garantir la sécurité des patients, des personnes les accompagnant, et du personnel oeuvrant dans ces services” à précisé le directeur de la Bralima siège de Kisangani, Serge Kabangala.

Les bénéficiaires de ce projet sont les femmes en âge de procréer, et les enfants de moins de 5 ans dont le nombre est estimé à 66.986 y compris le staff technique de l’hôpital.

Notons que ce projet a caractère social et en alignement avec la stratégie de développement durable “Brasser un monde meilleur “, est le 3ème mené par la fondation Bralima et ses partenaires ces dix dernières années dans la ville de Kisangani, après la réfection de la maternité JAMAA à simi-simi en 2018 à une hauteur de 140.000 dollars américains, et de l’ITC Tshopo à Pumuzika en 2021 à la hauteur de 55.000 dollars américains.

By Ben Lota

Rédacteur en Chef | +243 858 478 676 |blota[@]hapamedia.net

Laisser un commentaire