La MONUSCO, l’EAC, les forces spéciales Tanzaniennes , l’armée burundaise, les Ougandais, La SADC, les Sud-africains, l’armée rwandaise, les Fardc…tous sont présents à l’Est de la République Démocratique du Congo. Plus de 20 ans après, on tourne à rond. Des morts , des déplacés ne font que se compter.

C’est depuis le 06 Juillet que nous apprenons que l’armée du Sud-Soudan et celle du Tchad se préparent à jouer leur partition à l’orchestre symphonique de la guerre à l’Est. Plusieurs sources confirment et la population se demande ce que cherche réellement le gouvernement congolais.

Un véritable mélange hétérogène des puissances occidentales, Africaines, régionales ou sous régionales. Le partage des minerais risque d’accoucher à ce que la ville de Kisangani a connu en Juin 2000 ( la guerre de Six jours). Tenons bons , l’obscurité oscille sur le devenir commun congolais. Ce sont les politiciens qui gagnent toujours.

By Pierre Kahambwa

Journaliste | pkahambwa[@]hapamedia.net| +243815614622

Laisser un commentaire